20110910

Salagadou, la menchikabou, la Bibidi Bobidi Bou

l-apprenti_sorcier_the_sorcerer-s_apprentice_ost

Hier soir, après un zappage en règle de la Rai 1 à la Rai 234… je finis par me laisser tenter par le diable (l’unique programme en anglais), L’apprenti sorcier avec l’infâme Nicolas Cage (que déjà sur l’affiche il te fait rire).


FASCINANT, L’HYPNÔSE ABSOLUE

À 9 ans, Dave est ingénieux bambin, injustement raillé par ses camarades. Il rencontre un SDF de la famille Coppola, nommé Balthazar qui lui offre une partie de l’Encyclopedia Universalis ainsi qu’une bague dont je jurerais qu’elle appartint jadis à un membre d’Iron Maiden. Point satisfait et profitant d’un moment d’intattention de Nicolas (qui ne rajeunit pas), l’horrible petite chose vole une poupée russe, laquelle se fend d’un éclair vachement bien foutu, lequel libère un bon milliard de cafards, lesquels se transforment en un Albert Molina à col de fourrure, non sans rappeler le Chapelier fou, lequel après quelques rires sardoniques de rigueur se retrouve coincé dans un vase avec Nicolas (qui mérite bien un peu de repos à son âge).

À TORRENT D’INCIDENTES, FILM INCIDENT?

Nous ne dévoilerons point la suite. 10 ans plus tard – sortilège levé – Dave brillant étudiant en physique retrouve ses deux compères du cirque pour de folles aventures à coup de bagues, de plasmaball, d’aigle géant en cannettes de Sprite, de têtes de demeurés et de cercle merlinien pour sauver le monde (bah oui).

MASTERPIECE

Nicolas Cage réussit l’incroyable performance d’être grotesque à absolument chaque réplique quand Alfred Molina, frappé du même sceau d’un dialoguiste imbécile, s’en sort plutôt bien. Notre premier rôle – James Franco version la Colline a des yeux – parvient lui à une invisibilité totale, durant les deux heures Disney peuplées de blagues pas drôles, de morceaux d’Hannah Montana, d’effets plus spécieux que spéciaux et de sourires en coin du bellâtre scalpé par le temps.
Un bon point : la perruque de Nico qui pour une fois, n’avait pas piquée celle de Steven Seagal pour lui faire la coloration de Jean Lefebvre… On remercie la costumière.

Pour les ennemis de Nicolas Cage / les fans de Miley Cyrus/ l’amicale des anciens de l’hypokhâgne de Jessica Simpsons…