20111222

Le Jean-Luc de Noël

instant chic

Pour notre dernier Instant Chic avant l’apocalypse, un Jean-Luc de Noël.


Pour notre dernier Instant Chic avant l’apocalypse, point de Paco Rabanne en dubstep ni de remix d’Elisabeth Tessier, mais un véritable moment de gloire, une acme musicale, réclamée à corps et à cris.

Un Jean-Luc de Noël. Un vrai.

Sur son fond bleu, avec les cheveux, le jean blanc, le quintal de fond de teint et les dents qui font mal aux yeux.

Parcequ’il a la classe Jean-Luc (pas tant à Vegas qu’à Palavas), le premier VRP chantant. Et qu’il s’exprime comme un Jean d’Omersson des bons jours « Simplement ch’te dis » avec une poésie digne du plus beau Racine « On s’ra si beau en couleur« . Une rime malheureuse que Jean-Luc a malencontreusement prise au pied de la lettre… ou du perfecto. Et il a le sens du rythme aussi notre John-Luke de l’espace. Regardez donc, le petit futé en a profité pour faire sa petite séance de step, ne pensant pas être cadré si large… comme ça on voit comment il danse trop bien Ji-Hell.

Attention exubérance des moyens avec les yeux qui BOUGENT derrière lui.

Une ode à cette douce créature qu’est La Femme, sponsorisée par La Barbe à tous les coups.
On ne s’en lasse pas…