20120214

La Saint Valentin n’est pas une fatalité

prt_220x220_1329223179

Vous venez de réaliser quel jour nous étions et vous êtes un peu en panique. En effet, galvanisé par la perspective d’une apocalypse ou d’un hiver nucléaire, vous n’aviez pas pensé vivre jusqu’à aujourd’hui. Et vous voilà bien marri.


Pas d’inquiétude, Apache est là.

Que faire pour la Saint Valentin ?

VOUS ÊTES ACCOMPAGNÉ

Bien évidemment, vous n’avez rien prévu qu’une soirée bière-coquillettes avec un before devant Plus belle la vie mais la vile créature qui partage votre vie /appartement /freebox semble trépigner, roulant, d’ores et déjà, des yeux ébahis à la perspectives des agapes roses & roses de ce soir.

Tomber malade est votre seule issue si vous voulez échapper aux petits cœurs partout.
Trois solutions : soit vous vous retournez la tronche avec vos amusants collègues ce midi, soit vous avalez une grand latte macchiato avec une bonne cuillière à soupe de sel. Ou vous sortez faire une promenade de vingt minutes en short, tongs et tee shirt…

Si vous voulez vous venger de la créature : bombardez-la de mails et de sms toute la journée, lui promettant monts et merveilles pour ce soir. Allez chercher la chose à son bureau, bandez lui les yeux, sur l’air du « tu vas adorer » puis emmenez-la derechef au MacDo de la Fourche (ou si vous êtes très cruel, à l’Hippopotamus de la place Clichy). Arrivés sur place, enlevez lui le bandana de la honte et hurlez « Talaaaaaaaaaah », d’un air hyper satisfait. Si l’individu se rebelle ou ose la moindre réflexion, fondez en larmes et dites lui que puisque c’est ça, vous devez réfléchir, vous ne pouvez pas épouser quelqu’un d’aussi insensible à vos goûts…
Et plantez le petit être capricieux sur place avec son Happy Meal (ou sa côte de bœuf pour deux).

VOUS ÊTES SEUL

Ah ! En voilà une bonne nouvelle. Enfin une demi. Si vous aviez prévu un resto, courage, fuyez, sauf à souhaiter réaliser une étude sur le beauf, ses us, ses coutumes, en vu d’un prochain reportage. Evitez de même la comédie romantique au cinéma. Allez plutôt vous moquer des zamoureux au McDo de la Fourche avec quelques amis mal intentionnés.