20120530

Secret story 6

prt_220x220_1338451911
dans Télécran

J’ai plus de 100 tatouages sur le corps, j’ai été échangé(e) à la naissance, je suis descendant(e) de samouraï, je suis né(e) avec 12 doigts… Depuis vendredi dernier, Secret Story est de retour.


Si l’on sait quand ça commence, moins quand ça se termine, cette année, l’émission démarre fort tôt pour s’achever, selon son succès, en fin d’été ou à l’automne.
Selon un rapport du CSA, la téréalité ne constitue pas en genre en soi…
La téléréalité n’existe pas. Force est de constater que le phénomène s’est incrusté dans le pam (paysage audiovisuel mondial) et qu’il demeure un sujet récurrent.

Du nouveau sous le soleil !

TF1 annonce du très nouveau et pour cause : c’est la n°6 !
Une émission quotidienne en fin d’après-midi, un direct le vendredi en deuxième partie de soirée, lors duquel les téléspectateurs élimineront un candidat, le tout présenté par Benjamin Castaldi.
Novations incontournables, décor et candidats ne sont plus les mêmes. Français, Canadiens et Belges… Dix huit humains, entre 18 et 30 ans, cooptés sur critères physiques, ont donc fait leur entrée. Deux nouveaux vont arriver… Ils sont enfermés dans un loft de 600 m2 avec 400 m2 de jardin dont LA piscine.
Exit la pièce secrète, voici la Secret Box.. Trois candidats y ont été immédiatement exilés.
Si le téléphone rouge est toujours au rendez-vous, un téléphone noir a fait son apparition… Evidemment, il ne transmet que des mauvaises nouvelles.
Après Jonathan et son QI d’Einstein, cette année, la maison accueille un bachelier de 14 ans, un grand maître d’échecs (qui s’est déjà tirée du jeu) et une candidate ornée de plus de 100 tatouages, entièrement maquillés pour les rendre invisibles, etc.
Et pour changer… Le couple dissimulé. Un couple c’est bien mais deux c’est tellement mieux ! Nous bénéficions donc en plus du trio Kevin, Caroline et Virginie, cohabitant généralement ensemble avec leurs deux enfants. Caroline est l’ex de Kevin et Virginie : sa petite amie. La question essentielle étant de savoir qui garde les enfants pendant que les parents s’exhibent à la télé.

Voyeurisme, sadisme et perversion.

Pour générer un meilleur état d’esprit, le « Soyez vous-même ! » de Loft story s’est transformé avec Secret Story en « Méfiez-vous des apparences« .
Chaque candidat obéit aux ordres de la Voix, qui organise le récit selon les aspirations du téléspectateur ou les surprises qu’on lui concocte pour le scotcher à son écran.
Les candidats oscillent donc entre un comportement moral et le bien-être de leur équipe, sans cesse, il leur faut choisir entre l’estime de soi et les intérêts de leur groupe. Ce qui finit bien les perturber, tout en faisant une autre victime, le naif ou la naïve qui a cru à la sincérité de celui qui ne faisait que jouer un rôle écrit par Endémol.
Seul s’en tire indemne : le téléspectateur, ravi de la situation éprouvante dans laquelle la production a plongé le candidat. Et la confusion des sentiments… des autres, c’est apparemment tellement délectable…
Il y a onze ans, quant advint Loft Story, Daniel Schneidermann écrivit dans Le Monde que c’était le meilleur « documentaire » fait sur le jeunes…

Heureusement pour la jeunesse qu’elle ne correspond nullement à cet affligeant show scénarisé, ne véhiculant que l’inepte, le malsain, le voyeurisme, le sadisme et la perversion !