20120711

Trois coups de sifflets pour Whistles

E

Pas un lookbook, ni même un designer mais une (très) jolie marque british.
Investissement here we come !


Whistles n’a rien de nouveau. Elle n’est même plus de la première jeunesse… Née à Londres en 1976, de Lucille Lewin puis reprise par une ancienne de Topshop en 2008, Whistles est un APC à l’anglaise. Chic pas cher donc.

Impossible de se tromper, garanti 100% mettable, mariant belle facture et coupes de qualité avec une touche personnelle, Whistles fait partie de ces marques émancipées des tendances qui réconcilie tout le monde avec la mode. Pour les excitées du dressing de quoi se monter un fond de garde-robe qui passe les saisons la tête haute, des pièces juste assez edgy pour se suffir à elles même (des fois qu’on se serait un peu trop excité avec le « fond » de garde-robe). Et pour les perdues de la cabine d’essayage une assurance bon goût et bonne coupe réduisant à néant le risque (épouvantable) de fashion faut pas.

Le pantalon parfait qui va aussi à celles qui ne ferment pas leur 38, des robes féminines qui évite l’écueil red carpet, des pièces en maille réconciliant simplicité et élégance… Whistles signe des pièces (quasi) intemporelles que seule la machine à laver fait passer.

Foutue machine.

Pour acheter les futures victimes de votre tambour, vous pouvez vous rendre au corner Whistles du Printemps ou sur leur eshop.