20121220

Flan au vomi et fièvre capitaliste

propaganda

Certains matins nauséeux sont difficiles à avaler.
L’affichage y est pour quelque chose.


Tu rajoutes la sueur et l’haleine du matin de la ligne 13, le froid qui t’attrape la tête, encore migraineuse de l’alcool ingurgité la veille, et tu signes pour le all inclusive du pack « gueule de bois ». Patraque, mais résistant à l’appel des sirènes molletonnées de la couette, tu te gargarises encore, chaque déglutition se révélant plus que pénible.

Manque plus qu’une image gerbante pour t’achever?
Ah ben tiens. Quand on parle du loup…

IMG00479-20121218-1530Ces rosbifs sont assez imprégnés d’égoïsme pour occulter cet état lamentable et te foutre sous le nez une vision d’horreur qui te fait quasi vomir sur l’épaule de ton voisin de ligne.

BUARP

Une espèce de pâté impérial éventré, répandant ses viscères parsemés de petits pois et baignant dans la sauce. Gros zoom sur le dernier cas culinaire des experts.
Et dessous, le message humoristique, dit de circonstance, qui tente de te faire avaler l’image dégoulinante.

 « Quitte à prendre quelque chose aux anglais, autant prendre leur expertise boursière ».

C’est marrant, ça rappelle cette famous quote : « La tragédie du Canada c’est qu’ils auraient pu avoir la culture britannique, la cuisine française et la technologie américaine, mais ils ont eu la culture américaine, la cuisine britannique et la technologie française. »

Bon, qui sont les coupables ?
Idealing.com.

Mais qui sont ces sons of a B… qui me font rendre mon petit déjeuner du matin ?

Google me dit qu’il s’agit d’un courtier en bourse en ligne qui permet d’investir, en temps réel, en actions, obligations, warrants, futures (NDA : et passés ? Muarf !), CFDs et les spreadbets. Lancé en Mai 2000, iDealing est leader en Europe (NDA : bon, ça c’est eux qui le disent sur leur site), situé au cœur de la City de Londres et sur les Champs Elysées à Paris.

Voulant investir le marché français, les rosbifs ont une stratégie commerciale jugée « agressive » par La Tribune, voulant piquer les parts de marché des principales sociétés françaises dans le même domaine. Ils proposent de sucrer les frais de courtage pendant un an sur chaque opération effectuée via leur site. Achète mon ami, achète. Tu pourras encore plus acheter après.

D’accord, donc si je veux rejoindre le clan de nos amis les traders, je me connecte, je mise, je fais des paris, je mets des sous et… Attends, je ne suis pas sur la Française des Jeux, là ?

Kerviel c’est du passé, maintenant. Les traders sont devenus de sales geeks super entrainés qui peuvent te démonter et te remonter une économie sans bouger leur fion de leurs chaises de bureau. Et en plus, les publicitaires de ces empafés te font régurgiter le mojito de la veille pour t’inciter à participer au grand jeu du hasard qu’est le capitalisme. Vive l’évolution…

Apocalypse here we come!