20130215

Michel Catty, who are you ?

michou
dans Les Gens

Parce qu’il a dit « le dimanche, je remonte la rue des Abbesses pour mes petites courses, salué telle la Vierge. C’est mon pèlerinage, mon chou », Apache s’est intéressé à Michou le roi de la nuit.


De son vrai nom Michel Catty, Michouchou est né le 18 juin 1931 à Amiens. Triste histoire.

Mais, ambitieux et déterminé, il arrive Gare du Nord à 17 ans et marche jusqu’à la place Blanche, découvrant ainsi ce quartier dont il deviendra l’égérie : Montmartre. Michel débute alors comme plongeur puis se verra bientôt confier la responsabilité du bien célèbre bar devenu depuis : Chez Michou. La légende démarre en 1961 lorsqu’il propose un numéro de transformisme, en interprétant Brigitte Bardot puis France Gall. Idée choc pour l’époque. La valeur n’attendant pas le nombre des années, le succès est immédiat. La troupe s’agrandit et désormais, chaque soir les Michettes montent sur scène et enflamment la salle.

Et voilà donc plus de 50 ans que notre ange bleu embellit la butte et surtout nos vies.

michou-jeune_thumb

C’est donc tout naturellement que Michou décidera un peu plus tard de pousser la chansonnette. En humour et souvent en poésie avec des titres mémorables comme : Quoi mon chou ? Fofolle ou L’homme à femmes. Mais c’est avec sa chanson-biographie Moi, j’suis Michou qu’il se livre véritablement à son public.

 

On l’a retrouvée et voici les paroles qui en disent long sur son humanité :

 

Pragmatique et pas contrariante :
Quand j’étais petit, on m’appelait Mimi.
Plus tard quand j’ai grandi, on me nomma Chouchou.
Un beau jour, j’ai choisi ni Chouchou ni Mimi,
Je n’ai plus qu’un nom pour vous moi je suis Michou.

Coquin aux multiples personnalités :
Mi-figue, mi-raisin, mi-fille, mi-gamin, mi-morue, mi-pingouin,
Moi j’suis Michou.
Mistigri, Mistinguett, mi-coquin, mi-coquette, mineur, mignon, minette,
Moi j’suis Michou
Mimosa, militaire, mijaurée, milliardaire, mironton, mirontaine,
Un peu folle, un peu fou.
Milord à Miami, Milady à midi, mi-chatte, mi-souris,
Moi j’suis Michou.

Humble et loyal :
Je suis un beau joujou qu’on met sur ses genoux
Qu’on couvre de cailloux, qu’on emmène à Capri.
Mon corps est un bijou dont vous êtes jaloux
Mais je suis votre ami, moi j’suis Michou.

Les mots me manquent mais the show must go on.

MICHOU UNE PETITE VIEILLE COMME LES AUTRES

Ah non flûte (de champagne) ça c'est pas Michou...

Ah non flûte (de champagne) ça c’est pas Michou…

Les années passent et, le 18 juin 2011, Michou célèbre ses 80 ans entouré du Tout-Paris influent : Nana Mouskouri, Dorothée, Michèle Torr, Annie Cordy (attention aux yeux, jaune et bleu ça peut faire mal), Amanda Lear ou encore Perrette Souplex (?). Du lourd et du glamour, Michou est une marque déposée à l’image léchée et il y tient.
Mais Michou n’est pas seulement le roi de la fête, il est aussi un être humain exemplaire qui, une fois par mois, invite les mamies montmartroises pensionnaires de la maison de retraite proche de son cabaret à déjeuner dans son antre.

Identification oblige, Michou déclare adorer les petites vieilles, en étant une lui-même.

Du bleu et de l’humour, que demander de plus ? De connaître son secret. On n’en doutait pas mais il nous le confirme : c’est grâce à ses 2 bouteilles de champagne quotidiennes que Blue Michou dure et assure.

Mais il ne faut voir là aucun lien avec ses problèmes cardiaques et son cancer du colon. Ouf, manquerait plus que l’excès d’alcool nuise à la santé.

MICHOU CROIT AU SALARIAT DES PÈRES DE FAMILLE

Michou a également des idées sur la politique de son pays et, bien que son cœur balance de droite à gauche, il a su soutenir Nicolas Sarkozy en déclarant : Il vit tellement de problèmes, il se bat pour le monde entier, alors que Carla va lui donner un petit garçon. J’ai beaucoup d’admiration pour Nicolas Sarkozy, il est courageux.

Avoir un travail et un enfant. Sacré courage en effet. Applaudissements.

Vous l’aurez compris, Michou n’est pas seulement un personnage et l’on ne peut qu’acquiescer en lisant ce que le grand Jacques Brel disait de lui : « Je l’aime beaucoup, parce que c’est un homme, un vrai et que dans la vie, on n’en rencontre pas tellement. » Michou, ne nous quitte pas.

Schtroumpfement vôtre.
Et en exclusivité pour Apache, les dessous de Michou ou la visite de son blue-appartement.

A venir la bio du grand Karl Otto L. Suspense à l’allemande…