20130318

The Pirate Bay – Away From Keyboard

TPB02

Alors aujourd’hui Caroline on va parler pirate, on va causer téléchargement illégal. On va même ficanasser sur les copyrights, alors ramène ton RJ45, on va faire chauffer la bande passante.

par

TPB ou The Pirate Bay est un nom que l’on connait quasiment tous. Du moins ceux d’entre-nous qui avons violé des copyrights et ceux qui récidivent. TPB ou le repaire de pirates, où l’on partage des torrents, ô grands trackers des internets. Ceux qui m’ont compris peuvent déjà sauter au 3ème paragraphe.
Les autres, la suite est pour vous…

PIRACY WHO ARE YOU?

Si l’envie vous prend de pas passer par la caisse bondée d’une FNAC pour payer un demi salaire pour un film discutable, vous avez généralement recours à des alternatives. Non, mettre du papier alu sur la tête en attendant Raël n’est pas la solution la plus rapide, je veux parler du téléchargement illégal (les mots sont lâchés). Le Peer to Peer ! LE PIRATAGE (RAAAAAAAAAAAAAAH).
Voilà, on se comprend. Mais même là, il y a diverses solutions: eMule, Shareaza, torrents, Direct Download, échange de disquettes sous le manteau, envoi du code binaire par la poste. Alors que seuls les plus fous / suicidaires d’entre nous utiliseraient encore eMule et Shareaza (non, je ne mentionnerai pas le cas des disquettes ou du code binaire), la plupart des horribles criminels que vous êtes utilisez un logiciel de torrent, et les plus initiés, des forums de téléchargement direct.
Ainsi, TPB est un moteur de recherche de torrents, vous y choisissez votre crime et vous pouvez ensuite télécharger le fichier responsable de votre délit grâce à un logiciel de torrent (µtorrent, bittorrent, transmission, etc.). Grosso modo, un fichier torrent a les coordonnées de trackers, trackers qui a les coordonnées des personnes (peers) qui téléchargent ou téléversent (oui, c’est comme ça qu’on dit uploader en français) le fichier final. Du coup, votre logiciel fait le passeur entre les seeders (ceux qui téléversent) et les leachers (ceux qui téléchargent).

Bref, vous savez télécharger, félicitations.

ATTENTION GUET-APENS CULTUREL

Maintenant, il n’est pas dit que vous sachiez télécharger intelligemment (on est pas rendu). Bah ouais, aujourd’hui encore les états veillent à protéger les intérêts des majors en luttant contre le piratage. Ce qui veut dire que si vous téléchargez du Carla Bruni, il est fort probable que vous receviez un courrier d’HADOPI ( en l’occurrence, le mieux est encore de vous crever les tympans dans ce cas précis). Il en est de même des films en VF, et pire encore pour les films français. Genre Bienvenue chez les ch’tis, c’est la peste des sites de téléchargement ! En un mot (en fait 3) : IT’S A TRAP.

TPBAFK

Du coup, parlons un peu de la réglementation. On le sait, le téléchargement illégal est l’ennemi numéro 1 sur internet. Ce fléau qui violent nos filles et assassinent nos maris, cette menace à la sécurité intérieure d’un pays, cette machine à révolution… Ah bah non, en fait ça ne fait rien de tout ça.. Bah alors pourquoi ?
Assis-toi Gertrude, que j’t’explique un peu la vie. Les majors pensent encore que ouais, un Blu-ray a 60€ c’est normal, et que bah ouais, 120€ pour 2 saisons d’une série que t’aimes bien, ça paaaaasse. Encore, si ça rémunérait vraiment les artistes et toutes celles ou ceux qui bossent autour du produit multimedia, pourquoi pas ! Mais quand tu tombes sur les comptes d’exploitation d’une maison de prod, tu chiales en riant (ouais, c’est possible). COMMENT ? Les tarifs pratiqués ne sont pas là pour soutenir les artistes ? Enfer et damnation ! Horreur et putréfaction ! ON NOUS A MENTI.
Bah ouais Robert, t’y étais jusqu’au cou, sur c’coup. Et ça laisse comme de méchants grattement au porte-monnaie quand tu vois le business qu’ils font avec les produits culturels.

LE COMITÉ DE LIBÉRATION DES BIENS CULTURELS

Bah c’est un peu ce qu’ils avaient en tête les créateurs de TPB (The Pirate Bay, suis un peu, bordel !), la culture est faite pour être partagée, et non, copier quelque chose, ce n’est pas du vol, c’est du partage. Et ça explique un peu pourquoi les grosses majors sont tombées lourdement sur TPB, pour les faire condamner.
Heureusement, il y a des gens bien qui ont en fait un film (gratuit, bah ouais, faut être cohérent avec ses valeurs) qui relate tout ça. Donc prépare ton plateau-repas, regarde le trailer, et ensuite va regarder le reste en ligne. Merci.

Trailer: