20130517

Born to be parano

Mush

Vous êtes les seuls espoirs de l’humanité. Après un paquet d’années en cryo-hibernation, vous devez lutter pour survivre dans l’espace. Mais votre équipage est infiltré par l’agent du Mush, un champignon redoutable qui a juré la domination des humains. Ne faites confiance à personne…

par

Mush

Mush est « un jeu multijoueur d’enquête dans l’espace. » Et là je me dois de préciser : ce n’est pas un meuporg (je ferais un article sur le meuporg un jour) du type World of Warcraft, ou League of Legends. Non, c’est un tour à tour en 8bits. Sans rentrer dans les détails pour éclaircir comment aujourd’hui, on peut se prendre 8bits sans broncher, voire même en faire la promotion sur un magazine de renommée intergalactique comme Apache Magazine : ce jeu (Mush, faut suivre) est über cool.

Voilà le topo : vous êtes 16 survivants à bord d’un vaisseau spatial spécieux (le Daedalus) et devez vous organiser pour survivre. Chacun a ses responsabilités, du pilote, à l’infirmière, la psychologue et la mécanicienne. Et vous avez des tâches à mener pour la survie de l’équipage.

Jusque là, la vie est un long vide intersidéral tranquille – c’est sans compter la présence d’agents Mush parmi l’équipage.
Le Mush est un parasite spongique qui prend possession des humains dans un seul but : dominer et anéantir. C’est d’ailleurs pour ça que vous êtes en fuite à bord du Daedalus, le reste de l’humanité est infectée, et la présence de Mushs à bord est un trop grand risque. C’est là que la paranoïa rentre en jeu. Vous ne pouvez faire confiance à personne, tout le monde peut être infecté, peut être l’êtes vous déjà ?

Comme sus-mentionné (aucun rapport avec les 8bits), c’est un jeu tour à tour : un tour (ou un cycle dans le jeu) est égal à 3h. A chaque cycle vous gagnez 1PM (point de mouvement, utile pour changer de pièce) et 1PA (point d’action, pour effectuer toutes les tâches à bord). En plus de ça s’ajoute les Points de Moral (et oui, c’est pas drôle être l’espoir de l’humanité) et les Points de Vie (on est jamais à l’abri de tôle qui tombe du plafond ou d’un équipier un peu sauvage).
D’un point de vue général, il faut aussi gérer l’Oxygène disponible à bord, le carburant, et l’intégrité de la coque du vaisseau. Autant d’éléments qui vous rendront complètement paranoïaque :
« Que fait la psychologue dans la salle des machines ? Est-elle mush ? Est-elle venue remonter le moral d’un équipier dépressif ? A-t-elle saboté un moteur ? Pourquoi le gouvernement de gauche actuel applique-t-il des politique de droite ? Et enfin : pourquoi Mylène Farmer n’est-elle pas morte ? »

Vous n’aurez bien évidemment pas les réponses à toutes ces questions, mais vous pouvez vous organiser pour déterminer si quelqu’un est Mush ou pas… Et parfois, vous êtes manipulé par des Mush pour vous pousser à tuer vos co-équipiers. Si vous n’êtes pas Mush vous même, évidemment…