20130522

Marie-Antoinette, légitimité je crie ton nom

Marie-Antoinette;_koningin_der_Fransen
dans Les Gens

Parce qu’elle aurait dit, et franchement c’est bien tourné pour parler d’une conne, « Toute femme qui se mêle volontairement d’affaires au dessus de ses connaissances et hors des bornes de son devoir est une intrigante.», Apache s’est intéressé à Marie-Antoinette Josèphe Jeanne de Habsbourg-Lorraine, plus connue sous le nom de Marie-Antoinette d’Autriche.
Oui, ça nous a pris comme ça.


Juvamine? Ou un petit Efferalgan?

Juvamine? Ou un petit Efferalgan?

Quinzième enfant de l’empereur germanique François Ier de Lorraine et de la Grande Marie-Thérèse, Marie-Antoinette naît le 2 novembre 1755 à Vienne.
Elle connaît une enfance presque bohême, partagée entre le palais de la Hofburg à Vienne et le château de Schönbrunn, en recevant une éducation où le maintien, la danse, la musique et le paraître occupent tout son temps. Point de CP, ni d’apprentissage de la lecture, ce qui lui vaudra un léger retard constaté à l’âge de 10 ans : en effet la jeune Marie-Antoinette sait à peine lire et écrire l’Allemand, le Français ou encore l’Italien. Sa gouvernante sera alors congédiée. Moi je l’aurais pendue haut et court. Mais bon, soyons laxiste.


MAUVAISE AUGURE CAPILLAIRE

Déjà, Toshop...

Déjà, Toshop…

A l’approche de ses 14 ans, Marie-Antoinette est promise en épousailles au futur Louis XVI, sous réserve d’être capable de parler français, ce qui ne semble pas gagné. Après moults efforts, elle y parvient et son destin semble alors presque scellé. On sent l’influence StéphaneBernienne dans le discours, non ? Mais reste encore à améliorer sa très mauvaise dentition et sa coiffure avant de signer. On aurait bien eu besoin d’une Cristina Cordula, mais de grands professionnels français l’ont prise en charge et ont fait de notre jeune beauté ingrate une véritable queen-to-be. Franck Provost es-tu là ?
Toute la famille était prête, seule la nature devait encore faire son travail : Marie-Antoinette devait être réglée pour pouvoir convoler. Glamour ? Sponsorisé par Tampax ? En tout cas, ça avait l’air bien sympa cette ambiance. L’événement est officialisé dans la soirée du 7 février 1770 et son mariage sera célébré par procuration le 19 avril à Vienne, puis à Versailles le 16 mai.


DANCING QUEEN, YOUNG AND SWEET ONLY SEVENTEEEEEEEEEN

Le Roué c'est moué! Ah non, zut, c'était l'arrière-arrière-pépé...

Le Roué c’est moué ! Ah non, zut, c’était l’arrière-arrière-pépé…

C’est en 1774, au décès de Louis XV que Marie-Antoinette devient reine de France et de Navarre, à l’âge de 18 ans. Et là c’est la fête : les bals, les réceptions, les intrigues. La débauche à en perdre la tête (…). Une vraie vie d’étudiante sans même avoir besoin de vivre dans un 9 m2 ; ce qui lui vaudra d’être rapidement détestée de son peuple qui la surnomme « l’Autrichienne » ou « Madame Déficit ». Si on peut plus rigoler.

D’autant plus que le temps passe et Marie-Antoinette n’est toujours pas enceinte ; ceci dit le mariage ne sera pas consommé avant 7 ans. Même pas capable de faire ce pour quoi elle est née, quelle déception ! Huit ans et demi après le mariage, Marie-Antoinette donne enfin naissance à son 1er enfant. Trois lui succèderont. Ouf.  

Mais point de répit. Les années passent, les Français ont faim et la crise se rapproche. Marie-Antoinette est de plus en plus critiquée pour ses dépenses mais elle tient bon et reste ancrée dans sa conviction que le pouvoir royal est le seul légitime.
Et voilà ce qui se passe quand on est reine de France et pas des français, on se retrouve à devoir batailler contre le petit peuple. Quel avantage alors d’être en monarchie ?


Marie-Antoinette

La fin, on la connaît. Après une vulgaire tentative de fuite digne du plus petit malfrat, Louis XVI et son épouse ont été emprisonnés, puis jugés et décapités.
En même temps avec des trucs pareils sur la tête, elle tendait un peu le bâton quand même…

L’histoire dit qu’en montant sur l’échafaud, Marie-Antoinette aurait marché sur le pied de son bourreau et lui aurait demandé « pardon ». C’était là sa dernière parole. Classe.