20130624

Melting banque

IMG_5930 - 2011-10-11 à 08-28-54

Bonjour Docteur, j’ai oublié le code de ma carte bleue.


As-tu remarqué comme tout se mélange aujourd’hui ?
L’été et l’hiver, les sponsors des ex dictateurs et des ex présidents, les sécrétions hormonales de DSK. Bref, c’est un peu difficile de s’y retrouver dans tout ce foutoir.

Et la publicité n’arrange rien à ce mélange étrange de notre quotidien. Dans les dernières qui sont sorties, on a cependant l’étrange impression que derrière ce mic-mac sont réunit les mêmes acteurs. A savoir : les banques.

Aujourd’hui, ton banquier c’est ton téléphone

Alors, on a des sociétés de radio qui proposent depuis longtemps des forfaits, type NRJ ou Virgin mobile (détendu du mobile). Bon, là à la limite, le lien peut se comprendre. C’est pas si éloigné comme domaine d’activité. Pourquoi pas, hein.

 

Mais une banque qui te propose un forfait spécial famille ou le dernier iPhone… « En prime, avec ce crédit à la consommation, tu as droit à 500 textos gratuits »… Je sais pas, ça fait un peu putassier non ? Et si en plus ton banquier peut t’envoyer des sms type : « Attention, tu es dans le rouge ce mois-ci. LOL », je ne suis pas sûre de trouver l’idée si séduisante que ça. Enfin, je dis ça, je dis rien…

Aujourd’hui, ton banquier, c’est ton facteur

Non mais sans déconner, la poste fait absolument tout : banque, mécène, assurances, applications sur iPhone, plombier, livreur de pizza, déblocage de niveaux supplémentaires à Candy crush… Tu as même l’impression qu’envoyer du courrier c’est devenu leur activité du dimanche tellement ils font des trucs à côté, c’est quand même dingue.

  • « Tu travailles où ? »

  • « A la poste. »

  • « Ah ouais, t’es facteur ? »

  • « Non, je suis éleveur de moules alpines. Ils ont beaucoup développé leurs activités.»

  • « … »

Aujourd’hui, ton banquier c’est ton médecin.

Et oui, les banques proposent des formules tout compris de mutuelles et d’assurances.

Snif ? Snif ? Ça sent le système de santé à l’américaine qui s’approche là. Ce qui est génial avec ça, c’est que ton banquier pourra te donner les derniers résultats de tes analyses d’urine lorsqu’il verra avec toi les raisons de ton découvert du mois. Ou alors il pourra te dire «Ah, je vois que vous avez un petit cancer mon choupinou. Vous voulez vraiment que je vous donne ce crédit ? Tatatata, on ne prend pas papa pour un imbécile. » Mais non, enfin, les données de santé sont sécurisées et confidentielles… Mais oui, et la marmotte ? Elle le met où le chocolat déjà ?

Bref, ayons une pensée pour les résistants salariés du Virgin des Champs Élysée qui chantent dans leurs locaux vides, et essayons de faire comme eux : résister, d’une certaine manière, en étant un tant soit peu vigilant.
Même si la boutique risque bien de fermer…