20130705

Aigri comme un gamer

gamer-09

Tous les newbies et les noobs le savent. Le gamer n’est pas un être fréquentable. Il jure, il spam, il flood, il camp et parfois rage. Mais il faut dire que la plupart du temps, il a perdu espoir en l’humanité.

par

C’est un portrait assez adéquat du gamer. Rageux et intolérant. Ceux d’entre-vous qui ont déjà joué à un jeu multijoueur le savent, il ne fait pas bon être un newbie (nouveau joueur). Généralement, si vous débutez, vous galérez un peu dans les premières parties. Vous mourez souvent, tombez dans les pièges tendus par l’ennemi.
Si bien que si votre équipe perd, vous allez pouvoir lire de gentils mots dans le chat : « Noob » (mauvais joueur, loser), « Feeder » (qui contribue à la progression d’un perso ennemi en mourant), « IGRYHO » (je vais t’arracher le cœur, je viens de l’inventer celui-là) — bref, vous allez vous faire insulter. Et si vous avez le malheur de répondre un peu, histoire de vous justifier, le gamer énervé part généralement dans un flot d’injures épileptiques avant généralement de soit : vous pourrir le jeu (vous empêcher de jouer correctement) ou quitter le jeu en pleine partie.

Ouais, bon, les gamers sont juste des gros tarés ? Sans démentir, il est cependant important d’ajouter quelques précisions : le gamer distingue encore le cool du pas cool et n’appartient donc pas en ce sens au troisième cercle du mal selon Kant (ouf, on est sauvé). Après cette vérification basique effectuée, il fallait malgré tout essayer de comprendre ces comportements puérils. Et pour ce faire, prenons un exemple :
Dans un MOBA (Multiplayer Online Battle Arena), il y a généralement 2 équipes de 5 personnes qui s’affrontent. Chaque joueur doit choisir un personnage qui a ses particularités : tank (a beaucoup de vie et encaisse bien les attaques), support (par ses compétences ou sa présence, aide les autres joueurs), Mage (attaquant en dommage magique), ADC (attaquant en dommage physique), Jungle (perso qui va progresser en tuant des monstres non joueurs, puis en surprenant les joueurs ennemis), etc.
Évidemment, une équipe optimisée est une équipe équilibrée. Ce qui fait qu’il arrive qu’on doive jouer avec des persos que l’on n’apprécie pas énormément mais qui sont stratégiques. Eh bien, le gamer a une solution pour ça. Il ne souhaite pas s’enticher de stratégie, du moins il ne veut pas faire de compromis et dès que l’écran de choix de perso s’ouvre, il clique sur son perso préféré et valide son choix, l’empêchant de changer pour un choix plus stratégique.

Cela a différents impacts évidemment : certains joueurs débutants ne connaissent qu’un perso et dans ce cas vont devoir débuter avec un autre, ce qui handicape sérieusement l’équipe ; il aurait fallu prendre un autre perso pour avoir une configuration optimale, mais du coup il faudra s’adapter au boulet qui a locké (validé son personnage) pour essayer d’être cohérent ; cela contribue à commencer de mauvaise humeur, et facilite la rage de début de partie. J’ai déjà vu des joueurs quitter le jeu en lobby (le moment où l’on choisit les persos) quitte à avoir des pénalités plutôt que de ne pas pouvoir imposer leur choix à l’équipe.

Et un jour, j’ai vu un de mes amis de jeu le faire. Il locka son perso dans les 3 premières secondes, sans même que l’on ait eu le temps de parler stratégie. Et à mon étonnement, il se justifia : « Si tu ne le fais pas, c’est un autre qui le fera et te piquera le perso avec lequel t’es le plus à l’aise« . Et là le cercle vicieux se révèle, tel un octogénaire exhibitionniste dans une ruelle sombre vers 3h du matin, une nuit pluvieuse et froide. Donc, parce qu’il y a des connards qui font chier, tu vas aussi te comporter en connard. A quel moment je suis censé passer un bon moment dans tout ça ?

C’est à ce moment effroyable que je me suis aperçu que Rousseau avait raison. C’est la société qui corrompt l’humain. Et du coup j’ai fait un rage quit.