20130829

Avec Rent-a-car, qui dit petite voiture dit petite…?

propaganda

C’est la rentrée. La rentrée des connards.


Non mais je rêve…

Ce que j’adore avec ces charmants publicitaires, c’est leur machisme primaire utilisé comme argument de vente largement revendiqué.
Plus t’es macho, plus t’es con, plus tu consommes en gros ?

Lorsque j’ai croisé cette sombre publicité de Rent A Car (société de location de voitures) sur la route, j’ai tout bonnement crû halluciner. Le message est tellement énorme, tellement criant à l’instar de la typo Ben Hur que ça en devient (presque) drôle.

« Plaquez-là et sortez avec toutes les autres. »

Ta meuf ? Ta voiture ? Les deux mon chou. Et c’est un duo de longue date si l’on s’en réfère aux stands du salon de l’automobile…

Tout comme la publicité de l’Alfa Roméo, où une voix surannée de femme susurre, entre deux orgasmes hautement simulés, « Regarde-moi, touche-moi, effleure-moi, possède-moi, contrôle-moi, exalte-moi, ressens-moi, protège-moi, déteste-moi, quitte-moi, aime-moi, retiens-moi… Je suis Giuletta, mieux que des mots, essaie-moi ».Non mais c’te blague.

Vous imaginez si le type la prend au mot et la prend tout court ? Et d’ailleurs, comment vous appelez des gens qui font l’amour non pas dans leur bagnole (comme le veut « généralement » l’usage) mais carrément à leur bien-aimée voiture ?


D’après Wikipédia — oui oui, vous ne rêvez pas, il y a même un nom pour ça… —, ça s’appelle la mécanophilie (ou mécaphilie), entendez par là l’attirance sexuelle pour les vélos, les véhicules motorisés, les hélicoptères et les aéroplanes.
Les aéroplanes, carrément ?

Ah ben voilà. Rent A Car, ce ne sont donc pas de sales machistes, juste des fétichistes qui expriment sur les forums de Doctissimo leurs envies profondes de fourrer leur pot d’échappement.

Parce qu’autant le tuning, il y a un côté vulgaire à faire gerber (excusez mon langage), je cite, « la voiture, c’est comme ta pute, tu peux la pimper. », autant une poignée de mecs qui se frottent sur un coin de leurs bagnoles, il y a matière à s’interroger… La voiture étant souvent assimilée à l’image du pénis chez l’homme (d’où les concours de la plus grosse, la plus chère, la plus rapide, la plus bling bling), un type qui fait l’amour à son image de pénis, c’est considéré comme de la masturbation intellectuelle ou de l’homosexualité narcissique ? Si l’on pousse ce raisonnement à son paroxysme et que l’on considère la voiture comme le zizi fantasmé, c’en devient carrément risible. Imaginez la scène, le bonhomme trop fier qui parle : « elle est énorme. J’adore la montrer à tout le monde, qu’elle brille bien et que mes copains montent dedans. ». Et là, ça les calme les débilos ou pas ?

 Bon, continuons avec Rent A Car.

« Posséder, c’est dépassé. »

Euh… Ah bon ? Il me semblait que c’était plutôt l’inverse, surtout aujourd’hui, mais après tout, faut bien trouver de l’argument à 3 centimes.
« Manger, c’est dépassé. »
« Prendre une douche une fois par jour, c’est dépassé. »
« Savoir lire, c’est dépassé »

Ils ont demandé à Nabilla de leur pondre la baseline ou quoi ?
« Transformez votre ancienne voiture en bons de location » et en gras « louez selon vos envies » aka « baisez selon vos envies ».

 Je n’ai rien contre la liberté sexuelle, mais bon, c’est drôle comme celle-ci prévaut toujours chez l’homme et pas chez la femme.

 Ça me fait penser à cette vieille parodie (elle date de 1988 !) de la publicité « Mounette » réalisée par les nuls, avec le type qui répète 10 fois « votre femme est vieille ». Comme quoi, y a 25 ans, on se foutait déjà des gros machos. Et malheureusement, on a encore de belles années devant nous à se les farcir…

 

 

Autres époques, même mœurs.