20140925

Google m’a fait perdre mon boulot

google-chomage-06

Non, je n’indexais pas les sites manuellement. Google a juste modifié certaines de conditions d’utilisation, réduisant drastiquement les ventes de la boite où je bossais. Google n’est pas mon ami.

par

Je bossais pour un site de vente de produits de défense et de tir de loisir. En résumé, on vendait quasiment tout de la bombe lacrymogène à l’arbalète de compétition, en passant par le shocker et l’airsoft. Pas vraiment en accord avec mon éthique perso, mais faut bien bouffer.

Les ventes n’étaient pas oufissimes, mais ca se tenait, malgré la concurrence assez farouche entre les armuriers en ligne. On était justement en train d’essayer de diversifier les produits que l’on vendait pour stabiliser les sources de revenu, ne pas dépendre de la vente d’un seul type de produit.

Quand soudain et tout à coup, Google notifia. Notre cher et tendre Skynet de la recherche a envoyé un email à ses clients adwords (service de publicité par mots-clefs, c’est les pubs que vous voyez quand vous faites une recherche sur Google) pour les informer qu’à partir de la rentrée, toutes les pubs pour des produits d’un certain type ou pour un site vendant ces produits (même si l’objet de la pub n’est pas ces produits) vont être stoppés et interdites.

Concrètement, pour un site marchand, ca veut dire que l’on peut s’asseoir sur les visites et donc les ventes provenant de ces pubs. Ca varie pour chaque site, mais pour celui pour lequel je travaillais, ca voulait dire une baisse de 70% des ventes. Et là, vous commencez à voir le topo.
Qu’on soit bien clair, quand tu fais de la pub pour un pistolet à plomb, tu fais ta pub sur les recherches comprenant « pistolet plomb », « pistolet plomb pas cher » et ce genre de conneries. En aucun cas sur « berceau pour bébé » ou « biberon pas cher ». Il faudra donc m’expliquer la déontologie derrière cette modification de Google.

Parce que c’est bien gentil de se racheter une image en épurant les types de pubs que l’on met sur sa plateforme, mais il ne faut pas oublier que Google a racheté une entreprise qui fait des robots intelligents à but militaire, alors empêcher de faire de la pub pour des pistolets à bille, c’est sympa, mais ça a mis quelques personnes au chômage.

Merci Google