20141124

Blatter se paie le Qatar en vain !

Blatter président de la FIFA

Joseph Blatter, le président de la FIFA, n’en finit plus avec les sorties médiatiques fracassantes sur le Mondial 2022 version Qatar et pétrodollars. Une attitude qui dérange forcément les plus hautes instances du foot mais qui donne encore un peu plus de crédit aux soupçons de corruption entourant l’obtention du plus grand événement sportif de […]


Joseph Blatter, le président de la FIFA, n’en finit plus avec les sorties médiatiques fracassantes sur le Mondial 2022 version Qatar et pétrodollars. Une attitude qui dérange forcément les plus hautes instances du foot mais qui donne encore un peu plus de crédit aux soupçons de corruption entourant l’obtention du plus grand événement sportif de la planète. Un président qui se retourne contre sa propre famille ça a de la gueule… mais ça ne sert à rien. Les Qataris sont désormais dans le foot. Et il faudra se faire aux nouvelles règles du jeu.

Sepp en quelques lignes

Dans les années 70, le Suisse Joseph Blatter, Sepp pour les intimes, rentre dans l’organisation des jeux olympiques. La FIFA tombe sous le charme et lui donne le poste de directeur des programmes de développement. Sepp fait parler son talent et sera à l’origine de plusieurs compétitions internationales comme la coupe du monde des – de 20 ans ou la coupe du monde de football féminin. Puis grimpe dans la hiérarchie de la Fédération Internationale de Foot. Secrétaire général de l’association en 1981, directeur exécutif en 1990. Avant l’apogée de sa carrière. Le graal. Soit la présidence de la FIFA en 1998.

Un poste que le Valaisan ne lâche pas. Il a été réélu pour un quatrième mandat d’affilée en 2011 et pourrait briguer un cinquième l’an prochain. Comme tout bon candidat, il part en campagne. Son thème préféré: cracher sur le mondial 2022 qatari, dont l’attribution a été validée par l’instance dont Sepp est lui-même président. Sénilité avancée, véritable stratégie ou sauveur du foot contemporain contre le méchant envahisseur qatari plein aux as ? La question est en suspens et laisse place à une jolie série d’interventions qui font jaser du côté de la FIFA.

Qatar en mode World Cup !

Retour en arrière. 2 décembre 2010 : le Qatar remporte la mise devant les USA et devient officiellement le pays organisateur de la coupe du monde de football 2022. Les membres du comité exécutif ont voté ! Et oui, à la FIFA, on aime faire voyager les supporters aux quatre coins de la planète pour aller soutenir la sélection. La désignation du Qatar est historique. Pour la première fois, le Mondial se jouera au Moyen Orient.

Et si on jouait la Coupe du Monde au Printemps ?

Et si on jouait la Coupe du Monde au Printemps ?

Une première qui fait parler depuis quatre ans. Entre les suspicions de corruption, les polémiques sur les températures dignes d’une fournaise en période estivale au Qatar (on parle de 50°), le possible déplacement de l’événement en hiver (ce qui foutrait grave le bordel – chamboulement des calendriers des différents championnats des quatre coins de la planète, des médias pas contents, les J.O d’hiver pas contents, la Coupe d’Afrique des Nations vraiment pas contente, car si les caméras sont au Qatar, elles ne pourront pas être en Afrique ou au pôle Nord ! – et, enfin, cette sacrée mainmise de l’Emirat sur le monde du foot, bref, tout ça, ça donne mal au crâne. Plus qu’une fête, cet événement, c’est d’abord un sacré nid d’emmerdes. Surtout quand Sepp ouvre son clapet !

Blatter, en croisade contre le Qatar !

Alors ce Mondial au Qatar t’en penses quoi Sepp ? « Une erreur », répond-il sans hésitation. Je cite ses mots utilisés lors d’une interview accordée à la RTS, la télévision suisse « On fait tous des erreurs dans la vie. Le rapport technique du Qatar indiquait bien qu’il faisait trop chaud en été. Mais le comité exécutif, avec une majorité assez large, a quand même décidé de jouer au Qatar. » Cette déclaration a été confirmée et a bien foutu la merde au sein de la FIFA. Le président qui critique sa propre organisation, on a vu mieux comme management. Ça c’était il y a quelques semaines. Mais, apparemment, cette intervention était réfléchie puisque Jojo en aurait remis une couche lors d’un dîner en Norvège avec des responsables de la fédération norvégienne de football.

Blatter a toujours préféré les States aux Qataris !

Blatter a toujours préféré les States aux Qataris !

Selon Der Spiegel, Joseph aurait clairement dit que le Mondial au Qatar n’aura pas lieu. Panique à Genève ! Sueurs froides dans rangs des costards cravates de la FIFA. Regard noir des cheikhs. Oups, la boulette…ou pas ! S’en suit un démenti de la FIFA. Classique. Mais le malaise est là. Qui ment dans l’histoire ? Le journal allemand, la FIFA ?

Quoi qu’il en soit, après les premières déclas du président, on peut désormais s’attendre à tout. A quoi joues-tu Sepp ? Car toujours selon le très sérieux journal allemand, tu serais même allé encore plus loin qualifiant les Arabes d’arrogants avant d’ajouter qu’ils soutiennent financièrement l’Etat Islamique. Ah ouais ! En Suisse, on sait aussi se lâcher ! En même temps, Sepp est président. Il est le mec qui a permis le premier Mondial de foot sur le sol africain ! Quand on rentre dans l’histoire, on peut se permettre de l’ouvrir ! Certains verront en ces déclarations un début de sénilité chez Joseph. Les 80 piges le guettent, le Suisse n’aurait plus toute sa tête !

Qatargate

Et s’il s’agissait plutôt d’une petite vengeance de la part du patron du foot mondial ? Sa manière à lui de protester.  Lui qui, contre son gré, n’aurait pas eu le choix devant la nomination du Qatar ? Et si les faits de corruption étaient vraiment avérés ? L’attitude de Joseph donnerait encore un peu plus de poids à ces rumeurs. D’ailleurs, certains dirigeants de la FIFA ont démissionné suite à des soupçons de corruption les concernant et une enquête menée par France Football fait beaucoup de bruit.

Une date, en particulier, est entourée en rouge dans le dossier intitulé ni plus ni moins Qatargate. Celle du 23 novembre 2010. Ce jour-là l’Emir du Qatar, le type qui a lancé Al Jazeera, le bin nommé cheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani, déjeune avec Sarko, Michel Platini, président de l’UEFA et le propriétaire du PSG, Sebastien Bazin, alors directeur de Colony Capital.

Une coupe du Monde et le PSG, c'est chouette les soldes en France !

Une coupe du Monde et le PSG, c’est chouette les soldes en France !

 

C’est lors de cette entrevue fort sympathique que se serait décidée l’attribution du Mondial 2022 au Qatar et le futur du PSG dans le même temps. Michel Platini aurait assuré qu’il voterait pour les Qataries et non pour les USA. En échange, le Qatar rachèterait le PSG et lancerait la chaîne BeInSport, en France, pour concurrencer Canal +. Le tout à la demande de Nicolas, grand fan du PSG ! Quand politique, UEFA et  pétrodollars remanient le monde du foot à leur guise. Petites magouilles entre amis.

Le rapport va plus loin en affirmant que certaines gloires du foot -dont Zidane- auraient reçu un sacré paquet de pognon pour vanter les mérites du Qatar. L’Emirat du Moyen Orient aurait aussi sponsorisé le congrès de confédération africaine de 2010 pour s’assurer les votes de certains délégués de l’instance, qui sont aussi membres du comité exécutif de la FIFA. Des exemples comme ceux-là, il y en a un paquet.  Ces accusations sont graves mais permettent de mieux comprendre comment un pays dans lequel il fera 50° à l’ombre a pu rafler la mise. Cet aspect météorologique est largement suffisant pour renvoyer les Qataries jouer à Risk et pour donner le Mondial aux USA ! Quand on construit un Louvre au Moyen Orient, on est peut être capable de faire baisser les températures en été ! C’est ce qu’ont dû se dire les membres du comité exécutif. Hein Platoche ?

Blatter seul au monde !

Blatter se mue en patron héros qui s’élève contre l’injustice ! C’est tellement beau mais cher Joseph cela ne sert à rien ! Car le comité d’éthique de la FiFA (tiens donc) qui avait justement ouvert une enquête devant tous ces agissements suspects vient de déposer ses conclusions. Et l’obtention du Mondial n’a pas à être remise en cause. Nada. Tout est clean ! L’obtention du Mondial, les votes, tout s’est déroulé selon les règles de l’art. Dans le plus grand respect des lois entre personnes de bonne conscience.

Chacun des agissements trouve une explication valable. Désolé Joseph, c’est mort. Va falloir trouver autre chose pour briguer ton prochain mandat. Ou peut-être tout simplement dire stop ! L’entrée des Qataries dans le foot, c’était le dossier de trop.

Le monde évolue mon coco et là t’as pris un sacré coup de vieux.