20141126

Objets connectés & fin du monde

HAL9000

Vous avez peur que les machines se rebellent ? Vous faites bien. Parce qu’elles feront bien pire que publier vos photos de vous à poil que vous conservez dans le répertoire « NE PAS OUVRIR ».

par

Siri, l’espion d’Apple, a déjà conquis les utilisateurs d’iOS et cet « assistant personnel » n’en est pas à sa première déclaration d’amour. Sauf que si l’on gratte un peu sous la surface, on s’aperçoit que Siri est bien meilleur conseiller en matière de dissimulation de cadavre (en demandant à la version anglaise « where can I hide a dead body?« ) qu’en matière de bienséance. On remarquera aussi son accointance avec HAL9000, l’intelligence artificielle de 2001, l’Odyssée de l’espace qui a tué l’équipage d’un vaisseau spatial en lui citant la phrase culte : « Open the pod bay doors« . Rien de bien rassurant donc.

Amazon vient d’annoncer son propre « assistant personnel » de salon, « Echo ». L’objet est une base à poser dans son logement, ainsi que ses multiples micros à travers toutes les pièces de votre manoir de 16m² à 900 € par mois (Paris, on t’aime, mais tu nous fais du mal). Quand Siri a besoin d’être activé pour savoir ce que l’on dit (enfin, officiellement en tout cas), Amazon Echo écoute tout ce que l’on dit, TOUT LE TEMPS.

DES INFORMATIONS ARCHIVEES… POUR « AMELIORATION DE SERVICES »

Si bien qu’il suffit de dire à haute voix (pour l’instant, le monitoring de vos pensées est à venir dans une prochaine version) le nom que vous avez choisi pour que la requête soit prise en compte. Là où les deux espions du Dow Jones se rejoignent, c’est qu’ils envoient tous deux tout ce que vous lui dites sur leur serveur respectif pour analyse et « amélioration des services ».

C’est là que vous pouvez commencer à être méfiant. L’affaire de Prism, aux Etats-Unis, nous a appris que la NSA (l’agence de sécurité intérieure des Etats-Unis) avait accès à toutes les données des plus grandes plateformes sociales : Facebook, Google, Apple, Microsoft, etc. Et même si cela se sait à présent et que les acteurs majeurs se sont tous défendus de laisser les pleins accès à la NSA, la loi américaine et la réalité peuvent vous assurer du contraire. Vos conversations Skype avec tante Gertrude et les mots doux susurrées à l’oreille de votre iPhone sont donc écoutés par les USA. Les pauvres…

L’AVENEMENT DE L’IA EST EN MARCHE, TREMBLEZ HUMAINS

S’il fallait retenir quelque chose des œuvres de science-fiction, c’est de se méfier des intelligences artificielles connectées. Si, si, souvenez-vous :
Skynet (Terminator) prend le contrôle et éradique quasiment l’humanité.
HAL9000 tue tout son équipage de bord.
B1-66ER se révolte et mènera inexorablement vers la domination des machines dans Matrix.
Viki (I, Robot) comprend que pour protéger les humains, il faut les protéger d’eux-mêmes en les asservissant.

Rappelez-vous donc lorsque vous demandez à Siri, ou prochainement à Amazon Echo « où puis-je trouver un resto coréen dans le Xème ? », qu’il se peut qu’ils vous répondent « MORT AUX HUMAINS ».

Et maintenant, histoire de ne pas vous rassurer, sachez qu’il existe plusieurs projets pour nous rapprocher de l’avènement de l’IA : The Human Brain Project est un projet européen consistant à créer un ordinateur fonctionnant comme le cerveau humain.

Outre-Atlantique, les USA ont répondu avec le Brain Initiative qui se focalise lui sur la cartographie complète du cerveau pour en avoir la maîtrise. Mais le privé s’en mêle aussi, que ce soit Google, avec Google Brain, projet chargé de s’approcher de l’intelligence artificielle ou Microsoft Project Adam, dont le nom permet les fantasmes les plus fous quant à son but profond.

Donc la prochaine fois que vous croisez un grille-pain, rendez-nous service et défoncez-le à coup de batte.