20150119

Charlie, l’hebdo sport!

Le pire duo de commentateurs sportifs !

Charlie Hebdo ne s’occupait pas que du prophète, loin s’en faut. Le sport aussi en a pris pour son grade.
Démonstration.


Pendant que les chefs d’Etat prônaient la liberté d’expression , marchaient main dans la main dans les rues de la capitale, telle une armée de sages en lutte contre le terrorisme et qu’Hollande se faisait chier dessus par un pigeon, avant de rouler une pelle à Angela, je jetais un coup d’œil à certaines Unes de Charlie Hebdo. A force d’entendre le même refrain, je commençais à moi aussi être convaincu, que chaque semaine, c’était Mahomet qui se faisait allumer chez Charlie. Sans surprise et pour taire certaines langues, je tiens à dire que beaucoup d’autres en ont pris aussi pour leur grade. Et les personnalités sportives ne sont pas en reste. La preuve en images.

Une Nelson Monfort Philippe Candeloro

Le pire duo de commentateurs sportifs !

Le pire duo de commentateurs sportifs !

Non Charlie, ce n’est pas seulement se moquer du prophète et se foutre de la gueule des religions. Charlie c’est aussi un regard  très piquant sur le monde du sport. Oui Messieurs dames. Comme l’analyse très crue faite sur les performances du duo de commentateurs Candeloro et Nelson Monfort. Soit le couple le plus improbable de la télé. Pourquoi, tout d’un coup, décider de réunir ces deux gus que tout oppose devant la caméra ? Pour faire gonfler l’audience tout simplement. Pour convaincre les gens de regarder le patinage artistique dont tout le monde s’en fout. Entre une session de curling et une session de saut à skis, vous avez le droit à Nelson et Filou en direct de la patinoire. C’est tellement bon les J.O d’hiver. Incroyable mais vrai pour un résultat ridicule et pathétique. Avec d’un côté les messages de bisounours et les belles manières de Nelson face aux vannes ras des pâquerettes et très portées cul de Philippe…un cocktail magique. De quoi vous réveiller devant les pirouettes glacées. Ce couple improbable désole et tendait une belle perche à Charlie Hebdo qui ne s’était pas prié à l’époque.

 

Une Ribéry Zahia !

Le couple le plus classe du foot !

Le couple le plus classe du foot ! Source

http://sport24.lefigaro.fr

Quoi Karim Benzema et Franck Ribéry se seraient payés les services d’une prostituée ? Tout le monde se souvient de cette et affaire. Les joueurs de la très grande et très noble équipe de France de foot qui se faisaient plaisir dans les bras des péripatéticiennes lors de leurs virées parisiennes.  « Des péri…quoi ? Je connais aucune péripatitititcienne, je connais juste des P… » Oui Francky, je parlais effectivement de Zahia. Bref, les gens sont atterrés, crient au scandale, brûlent des maillots et retirent leurs gamins des écoles de foot. L’affaire avait fait du bruit à l’époque. Et Charlie n’avait pas hésité à rappeler cette histoire de fesses/crampons pour enfoncer encore un peu plus une équipe de France complètement à la ramasse en Afrique du Sud. Ce mondial sud-africain est certainement l’épisode le plus dégueulasse de l’histoire des Bleus. Et le sera encore pendant très très trèèèès longtemps. Ces nazes en short ont fait honte à beaucoup. Entre un hôtel hors de prix, un guignol comme sélectionneur, une grève, putain quoi une putain de grève, un attaquant qui insulte son coach, et j’en passe, mais surtout aucune victoire, un jeu pourri et une élimination sans gloire, la France nous avait bien fait honte, et ce, dans les grandes largeurs. De quoi donner de la matière aux dessinateurs de Charlie Hebdo.

 

Une Tour de France dopage

Les chargés sont prêts à gravir les cols !

Les chargés sont prêts à gravir les cols !

Le cyclisme et le Tour de France ne pouvaient pas y échapper. Ils ont aussi eu le droit à leur caricature et à leur Une sauce Charlie.  Si le Tour de France a été épargné par les affaires de dopage en 2014, pour beaucoup la piquouse est encore monnaie courante dans le peloton. Et, il fut un temps, où, chaque année, la Grande Boucle, soit la course la importante de la saison et la plus médiatisée, faisait plus parler pour ses cas de dopés que pour ses sprints sur les champs Elysées. Entre l’affaire Festina, fin des années 90 et les aveux d’Armstrong en 2103, les plus gros dealers de drogue arrosaient des mecs en danseuse sur des vélos et non les banlieues. On ne reparlera pas de tous les cas de dopage, ou de l’overdose de Pantani, ni des voitures des conjointes blindées de médocs, et encore moins des aveux des soit disant meilleurs cyclistes du monde comme Ulrich, ou encore Rasmussen. Par contre, on applaudira bien fort le plus grand dopé de l’histoire du cyclisme, le super héros de la transfusion, le junkie de l’EPO friand de testostérone, j’ai nommé Lance Armstrong. Le mec aura bluffé tout son monde pendant près de 10 ans remportant au passage 7 tours de France entre 1999 et 2005. Héros Texan, protagoniste d’une magnifique histoire qui faisait pleurer le public, les fans, les sponsors et les commentateurs sportifs. Celle du sportif hors norme qui aura réussi l’exploit de vaincre un cancer avant de taper quelques sprints dans les Alpes. Les journalistes en étaient dingues et lui déroulaient le tapis rouge à fois qu’ils le recevaient en interview. Malgré les grosses suspicions de dopage et des performances plus que douteuses, Jean René Godart bavait ses compliment et ses louanges devant un cycliste qu’il considérait comme l’un des plus grands sportifs de notre temps. Un spectacle affligeant  à ne surtout pas montrer dans les écoles de journalisme. Tout le contraire de Charlie Hebdo qui avait choisi le camp opposé à l’époque.