20150106

Pianocean, c’est l’histoire d’un piano à l’eau et d’une femme à la barre

6274_812773362119594_9102313492039595558_n

Il y a certaines personnes qui savent vraiment ce que réaliser leurs rêves veut dire. Je parle de ceux qui ont le don d’y croire tellement fort que tout le monde finit par suivre. Marieke a fait construire un piano son deux mâts et part faire le tour du monde. Cette Corto Maltese féminine balaie le machisme ambiant et nous aide à garder le cap en 2015.


Certaines personnes savent vraiment ce que réaliser leurs rêves veut dire. Ceux qui ont le don d’y croire tellement fort que tout le monde finit par suivre… Marieke est une pianiste et navigatrice de 26 ans qui avait tellement envie de faire voyager son instrument qu’elle a fait construire un piano sur son deux mâts. Au printemps prochain, elle lancera son tour du monde des îles. Cette Corto Maltese féminine incarne une forme de liberté qui nous aide à garder le cap en 2015.

10264319_705044896225775_5113475708717478515_n

Au départ il y a Albertville, où je suis allée prendre en filature une poignée de grands voyageurs. Ce titre n’est pas celui réservé aux parisiens qui descendent en Savoie mais bien à ceux et celles qui bravent tous les dangers pour toucher du doigt les sommets. Tu découvres alors une quantité de gens heureux, bronzés, ridés, l’écran total aux lèvres et faute de coolitude, la flexitude règne. Je me promenais seule dans le festival en m’attardant aux stands venus nous vanter les mérites de merveilleuses régions du monde. Quand des notes de piano brisèrent mes frustrations vagabondes. Marieke jouait là dehors sous une affiche inscrite « Pianocean ».

Musique!

image1

Pianocean, c’est un tour du monde sur plusieurs années. Une quête du patrimoine musical inexploré des îles, durant lequel Marieke prévoit de projeter ses concerts dans les voiles et de composer de la musique avec les locaux. Plus utopique, tu meurs. Et pourtant c’est vrai. Au printemps, le départ sera donné en Méditerranée. Elégant non? Un brin intimidante aussi. Marieke a la détermination d’un vieux loup de mer et la voix d’une sirène. Dans le bistrot parisien où je la retrouve, le même remix à la flûte de pan passe en boucle à la radio. « S’il ne change pas la musique tout de suite, jvais devoir sortir! » dit-elle. Elle revient tout juste d’un vernissage qu’elle a fui devant la horde de hipsters. A 26 ans, c’est pas son truc, l’ambiance parigo electro. Elle préfère le son du roulis, le chant des tambours et du piano à corde. Dans la vie, Marieke partage son temps entre les concerts à terre et Ladyflow, son bateau de 40 pieds qui l’attend à Sète. Elle a grandi entre la France et l’Irlande où elle découvre la musique des îles celtes. Depuis 10 ans, son projet de voyage lui trotte dans la tête et c’est il y a 2 ans qu’elle en pose la première pierre en achetant son voilier à l’ancien capitaine du port de Lorient. Elle et son équipe travaillent 365 jours par an pour convaincre et emmener le plus de sponsors dans l’aventure. Pas toujours facile, Pianocean séduit mais pour l’argent c’est une autre histoire. Il faudra s’adapter avec les moyens du bord et remettre certaines réparations à plus tard. Je trinque alors à leur réussite, et m’en vais m’occuper de mes rêves à moi. Complétez avec moi votre bucket list et allons pas à pas faire de nos vies plus que ce que l’on nous propose (crise, chômage, alcool, guerre).

Et puisque nous sortons des Fêtes, troquez Love Actually contre ces deux films de voyage géniaux qui feront chipser toute la famille:

– 6 mois de cabane au lac Baïkal, Sylvain Tesson

https://www.youtube.com/watch?v=9-CxXrRieCM

– C’est assez bien d’être fou, Antoine Page

https://vimeo.com/87666500

Et vive l’aventure!