20150518

Rocco raconte Rocco : l’histoire de ma vie

Rocco original

On s’attend un peu à tout en commençant une biographie officielle de Rocco Siffredi (écrite à quatre mains quand même). À du trash notamment, parce que le concept même de plateau de tournage « non traditionnel » est intrigant! On s’attend à des détails croustillants sur les pratiques, l’hygiène, les conditions de shooting… Que nenni. […]


On s’attend un peu à tout en commençant une biographie officielle de Rocco Siffredi (écrite à quatre mains quand même). À du trash notamment, parce que le concept même de plateau de tournage « non traditionnel » est intrigant! On s’attend à des détails croustillants sur les pratiques, l’hygiène, les conditions de shooting… Que nenni. Rocco et son « nègre » ont l’intelligence de ne pas rédiger ce que tout le monde s’attendait à lire… Et prennent le lecteur à contre pied.

image

De manière assez surprenante, « l’étalon italien » est relativement humble et parle avec beaucoup de recul de son impressionnante carrière. Naissance dans un petit bled italien, enfance heureuse, et modeste sans problème particulier. Et puis c’est la découverte du milieu échangiste à Paris, d’un certain talent naturel à poil devant une caméra qui va faire basculer la vie de Rocco. Il en rêvait, il va l’accomplir: faire l’amour aux plus belles femmes pour des sous partout dans le monde sera son destin (et rend sa mère, qui elle, le voyait bien prêtre, finalement folle d’admiration).

Evidemment, impossible de ne pas livrer quelques « faux secrets » sur ce milieu encore très macho à l’époque, où seuls quelques lions dominaient le marché du cul sans partager avec les crève-la-faim, ni même avec personne. Rocco qui se fait mordre la matraque en plein tournage et file en vitesse à l’hôpital ; Rocco, littéralement harcelé par l’une de ses fans qui le suit telle son ombre partout… Rocco qui renonce temporairement à sa carrière pornographique pendant deux ans pour une histoire d’amour (Madame ne supportait pas que son boyfriend « baise » toute la journée d’autres créatures qu’elle, on la comprend). Et Rocco qui replonge et revient en force à demi-déprimé, plus déterminé que jamais… Rocco accusé par la moitié de la profession d’être atteint du VIH pour l’écarter avant que son emprise ne soit totale sur le milieu (raté mais bel esprit !)…

Siffredi a tendance à casser un peu le mythe de l’acteur porn invulnérable, et tend à prouver via son expérience qu’on peut être acteur porno, marié, fou amoureux et avec des enfants. Une vie équilibrée quoi… Il est comme tout bon père de famille en somme, la journée il travaille comme tous (ou presque) et le soir il profite de sa famille !
Il nous explique également très bien que tous ne sont pas faits pour ce métier et que les grandes gueules, très sûres d’elles au pieu, n’iront pas loin avec les lumières dans les yeux et quatre techniciens qui discutent à 10 cm de toi… Dur métier.
Celui d’acteur traditionnel, auquel Rocco s’est frotté à deux reprises également… Beaucoup d’hostilité, comme s’il n’y avait pas sa place — et peut-être ne l’avait-il effectivement pas —… Personne ne mérite un tel traitement de bête de foire (bien montée), et lire les lignes où il raconte son incompréhension des autres membres de l’équipe est presque révoltant. Bref.

Jusque-là un sans faute: Rocco avait réussi à se démarquer et à pondre un bouquin plutôt sympa à lire, jamais vulgaire, toujours très humble et cool. Et pourtant, quand on revoit son passage chez Cauet, il retombe dans son registre d’acteur de cul débile et se comporte exactement comme on l’attend : mal. Ses altercations avec Cécile de Ménibus ainsi qu’avec Florence Foresti en 2006 sont clairement déplacées et à côté de la plaque. Les images sont censées être drôles et tout le monde a dû se marrer sur le plateau sauf Cécile… Chassez le naturel et il revient au galop.

O7GPGh0

Imaginez l’animal sur un tournage et n’oublions pas qu’une de ses vidéos les plus célèbres le mettait en scène avec la pauvre Sidonie Lavour, pornstar de son état, plutôt en mauvaise posture (la tête à l’envers au frais dans la cuvette). La légende dit même que cette scène épique lui aurait coûté quelques dents et des points de suture…

Finalement on n’a jamais vraiment demandé beaucoup plus à Rocco Siffredi que de faire ce qu’il savait faire. Et les tentatives de la seule superstar planétaire masculine porno pour casser son image et changer de registre ne peuvent qu’être saluées.
Non ?

 

Rocco raconte Rocco : l’histoire de ma vie.
DCAN/Pascal Petiot Editions
Paru le : 09/03/2006