20150618

A Bakou, on se la joue olympiades européennes!

Jeux européens 2015 bis

Ce que j’ai compris des Jeux Européens ? L’Azerbaïdjan a le cul posé sur un puit d’hydrocarbures et il exporte à tout va du pétrole en Europe. Par contre, à la fin de la journée, je ne connais toujours pas le résultat de la finale de waterpolo.


Youhouuuuuuu les amis, les Jeux Européens ont commencé ! La première édition se tient à Bakou, en Azerbaïdjan, du 12 au 28 juin 2015. Environ 6000 athlètes se sont donnés rendez-vous dans la discrétion médiatique la plus totale sur les terres de cette ancienne république soviétique. Si les Azéris se sont cassés la tête pour organiser la première grande compétition multi-sports de leur histoire, la plupart des médias s’en tapent complètement. Ou presque. Car si on en parle, ce n’est pas forcément en bien. Explications.

Y a déjà les JO à la télé ! Quoi ?? Je me frotte les yeux mais non, je n’hallucine pas, c’est la cérémonie d’ouverture. La délégation ukrainienne entre dans le stade, le porte-drapeau salue une foule en délire… Pas de doute, c’est bien les JO et je viens d’être transporté dans le temps. On est en 2016, en août. Les Jeux de Rio ont commencé ! La murge de la veille a été définitivement trop violente. Bad trip total. Je promets d’arrêter de picoler et je file sur l’ordi. Redescente. Non ce ne sont pas les JO de Rio. Nous sommes toujours en 2015 et les images que je viens de voir témoignent de la cérémonie d’ouverture des premiers Jeux Européens de l’histoire. Si comme moi, vous n’en avez pas entendu parler, c’est normal. C’est une première qui n’intéresse personne

Les premiers Jeux Européens, hummm mais encore ?

Aujourd’hui, chaque continent possède ses Jeux. Jeux panafricains, jeux panaméricains, jeux du Commonwealth, jeux asiatiques, mais aussi jeux de la Francophonie. Ne m’en demandez pas plus, je ne fais que lister. En résumé, seul le Vieux Continent manque à l’appel. C’est pourquoi le Comité Olympique décide de mettre sur pieds une compétition du même style en Europe en 2010. Elle se déroulera tous les 4 ans…ou pas, car, apparemment, les Pays-Bas ont renoncé à organiser la prochaine édition. Cette première — et donc peut-être unique édition — se déroule en Azerbaïdjan jusqu’au 28 juin. Pour les experts, cette ancienne république soviétique située entre l’Arménie, la Turquie, la Géorgie et l’Iran, se trouve toujours en Europe ; pour le commun des mortels, rien n’est moins sûr.

Jeux européens 2015

Le taxi officiel des Jeux !

 

Sur le papier, les Azéris ont fait les choses bien. Un milliard d’euros dépensés pour construire 18 sites flambant neufs, dont un stade de 66 000 places. 6000 sportifs représentant 50 pays européens. 20 disciplines dont 16 olympiques. Oui, cette première compétition multisports organisée en Azerbaïdjan a de la gueule. La délégation française vient d’envoyer à Bakou 250 athlètes. Basket, natation, canoë, tir, lutte, gym, boxe, judo, athlétisme, waterpolo… une sorte de mini olympiade qui sert de répétition avant les vrais JO de Rio. L’occasion, aussi, de mettre en lumière des sports non-olympiques comme le beach soccer, l’aérobic ou encore le karaté. Côté positif, on retiendra aussi que ces jeux permettent à certains athlètes de réaliser les minimas qualificatifs pour Rio, et que le judo, qui en profite pour organiser ses championnats d’Europe, verra les tatamis remplis de stars.

Tu disais que les Pays Bas n’en voudront pas dans 4 ans.

Le royaume des tulipes, comme beaucoup, fait partie des sceptiques. En bref, ces jeux européens ne servent à rien. Si ce n’est à dépenser une blinde pour très peu de retombées médiatiques et économiques au final. Organisés tous les quatre ans, ils tombent entre la Coupe du Monde de foot et les JO. Jusque-là tout va bien. Mais les Jeux Européens doivent quand même faire face à un calendrier sportif super chargé. Eté 2015, il y a les championnats du monde d’athlétisme et de natation. Pas vraiment le temps d’aller faire du tourisme à Bakou, donc. Du coup, les stars de ces deux disciplines ne seront pas présentes, obligeant les fédérations à envoyer les troisièmes couteaux. Les 15-18 ans dans la piscine et les remplaçants sur la piste d’athlé. Si Usain Bolt, Tyson Gay ou encore Florent Manaudou ne font pas partie du voyage, pas facile d’attirer les sponsors et les caméras. D’ailleurs connaissez-vous Céline Goberville ? Ce nom ne vous dit rien ? Pourtant la Picarde est le porte drapeau de la délégation française des Jeux de Bakou et elle a été vice-championne olympique de tir à pistolet à 10 mètres à Londres. C’est un peu ça les Jeux Européens, faire mousser ceux qui n’en ont pas trop l’habitude !

Certains titrent « Jeux Européens de la répression »

Oui, Bakou n’est certainement pas la destination la plus exotique pour se taper un petit match de beach soccer. Mais les lutteurs, karatékas, et tireurs au pistolet auront de quoi s’exercer face à un régime qui aime montrer du muscle pour faire jouer la répression à tout va. Peu de retours médiatiques sur l’événement sportif, et quand vous avez la chance de trouver un article, c’est pour évoquer la vision toute personnelle des libertés fondamentales et des droits de l’homme du très autoritaire président de la République du Caucase, le bien nommé Ilham Aliev. « Le pays respecte les libertés fondamentales », répètent les officiels en conférence de presse. Pourtant, aujourd’hui, Amnesty International n’est pas bienvenue sur le sol azéri. Et pour cause, les ONG ne cessent de dénoncer le régime hyper répressif d’Ilham, mettant en exergue les incarcérations des opposants politiques, journalistes, blogueurs, qui se comptent par dizaines, ainsi que le bafouage des droits de l’homme en général.

images (1)

« Mon pays respecte les libertés fondamentales ». Le pays cherche à montrer patte blanche, à se rapprocher de l’Europe, à faire oublier sa sale réputation. Les Jeux européens représentent une vitrine parfaite pour montrer un autre Azerbaïdjan aux yeux du Vieux Continent. Mais pour l’instant, le plan com’ est complètement foireux. Rien sur le nombre de médailles gagnées par la France, mais on sait, par contre, combien de mecs ont fini en taule après avoir participé à une manif. Pour trouver les noms des athlètes qui participent à ces Jeux de l’inconnu, il faut chercher, changer 50 fois les mots clés dans le moteur de recherche, nada, niet, que dalle. Par contre, je sais que la république azérie a le cul posé sur un puits d’hydrocarbures et qu’elle exporte à tout va du pétrole en Europe. Hollande fait d’ailleurs pas mal de business avec l’Azerbaïdjan. Et à la fin de la journée je ne connais toujours pas le résultat de la finale de waterpolo. Monde de merde.

Comme avant les JO ou la Coupe du Monde, les pays hôtes de ces événements multisports ont droit à leur pluie de critiques. La Chine en avait pris pour son grade en 2008. On se souvient notamment que certains quartiers de la ville avaient été rasés à l’époque pour repousser la misère hors du champ des caméras. On déloge des familles en toute impunité sans leur garantir un autre appart. La base… Toutefois, le sport a vite repris ses droits au moment d’applaudir les 50 médailles chinoises glanées au ping-pong.  Normal, la Chine tient tout le monde par les couilles. Fair-play, le Pékinois a accepté de prendre quelques baffes, mais il fallait vite repenser 100 mètres et saut à la perche. A Bakou, la donne sera différente. Car le sport ne reprendra pas le dessus. Pour connaître les résultats du basket, il faudra se rendre sur la page officielle baku2015. Sinon, vous aurez seulement droit à un cours de géopolitique depuis le net. Mais comme on dit dans le milieu, l’important c’est de participer…