20150716

Mon voisin le ground Control*

hipsterr

C’est la nouvelle mixité parisienne. On se cotoie, on se croise, mais on ne se mélange pas. Je suis moi aussi un grumeau de la Goutte d’Or.


J’ai un nouveau voisin depuis un mois. Très poli, très propre sur lui, très sympathique. Il s’agit d’un bar éphémère pour jeunes branchés*.

hipsterr

Mon quartier est en pleine gentrification. J’en fais partie. Je suis arrivé en 1981 dans le Marais lorsque mes parents en chassèrent les juifs. A mon tour maintenant de chasser les immigrés de la Goutte d’Or. Je ne sais même pas s’ils sont immigrés d’ailleurs. Ce n’est pas pour cela qu’ils sont chassés. C’est parce qu’ils sont pauvres. En région parisienne, la pauvreté se porte souvent avec accent et couleur de peau. Les prostituées de ma rue sont noires, les toxicose aussi (je suis à deux shoot de porte de la chapelle, cassdédi au doc).

(un voisin toxico qui a fait le tapin)

En revanche, mon voisin du Ground Control est plutôt blanc et bien habillé. C’est comme ça que j’ai su qu’il était là. Sans exagérer. Le jeudi soir de l’ouverture, le quartier était rempli de petites gravures de modes The Kooples et de lycéens des quartiers chics. Je ne sais pas si c’est petit chez mon voisin ou s’il sélectionne qui mérite de rentrer chez lui, mais en tout cas, beaucoup de cette nouvelle faune se retrouve au bar d’à coté ou sur les marches du Franprix. Comme une ruche ou une fourmilière qui se propagerait dans les rues alentours.
Ce qui est étrange, c’est de pouvoir distinguer assez précisément qui habite ici et qui vient chez mon voisin.

minette

C’est la nouvelle mixité parisienne. On se cotoie, on se croise, mais surtout, surtout, on ne se mélange pas. Je suis moi aussi un grumeau de la Goutte d’Or. Je fréquente les bars branchouilles ou les rades à flipper mais n’ai pas mis un pied dans les restos / cantines de ma rue, m’excluant d’office de l’ambiance maffé-guinness.

Nous sommes tellement de deux univers différents que mêmes les prostituées de mon hall d’immeuble ne me calculent pas.

  marcadet.jpg

J’essaye de me fondre dans le décor, nouveau colon gentrificateur, hausseur de loyer et du prix du demi, mais c’est sans compter mon nouveau voisin…

Le Ground Control me fait l’effet d’un miroir grossissant. Le petit gars qui s’encanaille, qui vient barboter parmis le populo, qui n’a pas peur des périphéries, mais qui vient avec tout son bardas. Mon voisin a décoré son intérieur d’un total look mieux qu’Ikea chez un étudiant.

Un food-truck, un machin-bio, un barbier, des ateliers-bidules et du son pointu. J’aurais le talent de Vian ou Maupassant, mon voisin serait une belle nouvelle.

Avec mon style, cela ressemble plutôt à une lettre anonyme sous Pétain.

« Cher Commissaire,

Mon voisin fait du bruit, dévoie l’esprit du quartier, embrigade la jeunesse, et vend du beurre bio, des œufs bios et de la farine bio, et c’est moi qui passe pour un beauf*.

Signé : Un bon français 

ps : Et le pire, c’est que mon voisin est logé en airbnb. »

videur

*http://groundcontrol-paris.fr/

*je me refuse à mettre les mots hype, hipster, it-bar, bobo, swag, 3ème reich, so-truc, normcore fashionista ou autres expressions en carton dans cet article.

*https://fr.wikipedia.org/wiki/Beurre,_%C5%93uf,_fromage