20150911

La magie Nouveau Détective

Le Nouveau Detective 21-05-1987

Parce que 1/ c’est probablement le meilleur hebdomadaire de l’UNIVERS et que 2/ il n’y a pas que Topito qui a le droit de faire des articles pute-à-clic, nous vous proposons un joli palmarès des plus belles Unes de ce fleuron du journalisme total qu’est Le Nouveau Détective.


Fondé en 1928 par Gaston Gallimard et les frères Kessel, le plus sordide des périodiques français a beaucoup évolué avec le temps, changeant plusieurs fois de nom. La formule actuelle du Nouveau Détective date de 1982 et c’est à partir de cette période-là que nous avons constitué ce palmarès. Si vous ne connaissez pas le Nouveau Détective, sachez qu’il s’agit de l’un des périodiques les plus vendus en France, 300 000 parutions par semaine, avec des Unes à peine moins putassières que celles du Point.

Édition du 21 novembre 2001

Tout ce qu’il faut pour être heureux dans cette Une : une histoire sordide, une photo qui pue la défaite et un titre qui laisse place à l’imagination. Pourquoi ? Comment ? Si vous commencez à vous interroger sur la taille de la casserole capable de contenir la tête du poivrot sur la photo, c’est trop tard, vous êtes pris dans la spirale du Nouveau Détective.

Édition du 21 mai 1987

Le Nouveau Detective 21-05-1987
Cette photo illustre une page sombre de l’histoire du Nouveau Détective : le milieu des années 80. De 84 au début des années 90, le magazine se cherche pas mal, aussi bien dans le fond que dans la forme. Il enchaîne les histoires de sexe racoleuses avec quasiment à chaque fois une photo de fille aux seins nus. Les photos sont toujours en noir et blanc, les titres pas si accrocheurs que ça, bref, c’est pas la folie. Cette Une se distingue quand même par le caractère invraisemblable de l’histoire racontée : 60 hommes, Grand Dieu, est-ce tout simplement possible ?

Édition du 19 décembre 1991

Le Nouveau Detective 19-12-1991
Toujours dans cette période, fin des années 80 – début des années 90, cette Une est assez étrange. 100 000 FRANCS LA NUIT D’AMOUR ! Non mais vous vous rendez compte de l’escroquerie? Si l’on considère une nuit normale de huit heures, on arrive à 208 FRANCS LA MINUTE D’AMOUR ! A la même époque, 3615 ULLA était bien loin de ces tarifs.

Édition du 26 janvier 1989

Le Nouveau Detective 26-01-1989
Avec cette Une, le Nouveau Détective s’assume enfin. On sait ce que vous voulez : des histoires impliquant des enfants, des tortures et des viols, bref, le fond du fond. Vous en voulez, hein, vous aimez ça ? On va vous en donner, toujours plus ! « Encore des enfants torturés ! », déclare le magazine comme le ferait Télé 7 Jeux avec ses numéros d’été « Encore plus de jeux ! ».

Édition du 14 janvier 2009

Le Nouveau Detective - 1374
« Le Village des Pédophiles », au top des titres qui laissent rêveur… Du coup, les pédophiles, c’est un peu comme les Schtroumpfs, ils ont un village et tout ? Est-ce que, comme les Schtroumpfs, ils ont aussi des fonctions sociales qui leur sont attribuées, avec le Pédophile Costaud, le Pédophile Farceur et le Pédophile à Lunette ? Une chose est sûre, quand ils partent en vacance pour Noël, les journalistes du Nouveau Détective ne vont pas dans les mêmes coins que vous. Enfin, on espère.

Édition du 29 octobre 2009

Le Nouveau Detective 29-10-2008
L’entrée victorieuse du Nouveau Détective dans le 3ème millénaire. Propre.

Édition du 19 janvier 2000

Le Nouveau Detective 19-01-2000
Les années 2000 sont définitivement celles des bébés retrouvés dans des congélateurs. Le Nouveau Détective n’a pas raté le coche puisque dès le 19 janvier, ils proposaient la première histoire du genre, bien avant que Véronique Courjault ne domine la discipline en 2006. Notez que l’histoire aurait pu être bien pire : à la place de trois bébés dans un congélateur, ils auraient pu retrouver un seul bébé dans trois congélateurs.

Edition du 7 juillet 2004

Le Nouveau Detective 07-07-2004
« – Dans la famille Fourniret, je voudrais les filles…

– J’ai  pas, pioche ! »

Édition du 25 octobre 1984

Le Nouveau Detective 25-10-1984
Le Nouveau Détective a consacré tellement de Unes à l’affaire du petit Gregory qu’il aurait fallut faire un top dans le top. Et du coup, celle-ci serait certainement arrivé en tête, parce que c’est la première, quand la France découvre le crime, juste avant l’emballement médiatique. Quand on sait la responsabilité des médias dans le fiasco de cette affaire, on se dit que cette Une est historique. Pour dédouaner le magazine, il faut noter que, pour le coup, la palme de la honte revient sans conteste à Marguerite Duras dans Libération et son article « Sublime, forcément sublime Christine V.« , ainsi qu’aux journalistes de Paris Match, jamais les derniers lorsqu’il s’agit d’être des raclures.

Édition du 2 janvier 2008

Le Nouveau Detective 02-01-2008
Il fallait oser, Le Nouveau Détective l’a fait. Titrer côte-à-côte « 10 histoires merveilleuses pour commencer l’année » et « Trois enfants assassinés au lendemain de Noël », c’est simplement ça, la magie Nouveau Détective.