20150929

Rentrée littéraire : à la pêche au bouquin de votre automne

apachemag-rentree-litteraire-2015

C’est la rentrée littéraire et cette année ils sont très exactement 589 à avoir inonder les étals des libraires, se parant de bandeaux colorés et de photos plus ou moins attrayantes. Panne d’idée, méconnaissance du sujet ou envie de surprise, plutôt qu’un ploufplouf aléatoire nous vous proposons un petit test pour savoir quel roman de la rentrée est fait pour vous.


C’est la même rengaine chaque année. Automne rime avec reportage sur la rentrée des classes, derniers verres en terrasse, mais aussi rentrée littéraire. Cette année ils sont très exactement 589 à avoir inondé les étals des libraires, se parant de bandeaux colorés et de photos plus ou moins attrayantes.

Panne d’idée, méconnaissance du sujet ou envie de surprise, plutôt qu’un ploufplouf aléatoire nous vous proposons un petit test pour savoir, parmi 5 titres, quel roman de la rentrée est fait pour vous. C’est parti.

Si vous aviez pu vivre à une autre époque, ça aurait été :

♣ Vous vous plaisez parfaitement à l’époque actuelle.
♥ Le futur, ça laisse de l’espoir.
♦ Les années 60.
♠ Plutôt les années 80.
◊ Les temps heureux de l’aristocratie.

C’est vendredi soir. Petite soirée en perspective, à quoi ressemblera la vôtre ?

♦ On vous a attribué une mission secrète pour la soirée, impossible de nous en dire plus pour le moment
♣ Une soirée en tête à tête avec votre meilleure amie, celle qui sait tout de vous.
♠ Aucun doute : vous serez en terrasse d’un bar fréquenté par tout le gratin des people parisiens.
◊ Vous préférez les soirées en solitaire au calme, vous n’avez pas l’intention de sortir de votre chambre.
♥ Sortie sur les Champs Elysées : champagne, strass et coke.

Votre lieu de résidence idéal:

♥ Le plus loin possible de votre quotidien sordide.
♣ Un spacieux appartement parisien, lumineux et personnalisé à votre goût.
♠ Une maison habitée précédemment par une vedette.
♦ Un appartement familial, simple et confiné.
◊ Un château dans les Ardennes, délicieusement désuet.

Votre boisson préférée.

◊ De l’eau. Ou bien de la cigüe.
♥ Du champagne.
♣ Un verre de vin rouge.
♦ La soupe.
♠ Un cocktail branché.
On dit de vous que vous êtes quelqu’un de:

♠ Drôle.
◊ Mélancolique.
♥ Séduisant.
♦ Mystérieux.
♣ Tourmenté.

Quand vous ne travaillez pas, vous:

◊ Cogitez.
♣ Ecrivez.
♥ Faites du shopping.
♦ Dessinez.
♠ Potinez.
Vous avez un maximum de ◊ :
Vous devriez lire, Le crime du Comte de Neville, d’Amélie Nothomb chez Albin Michel.
L’histoire d’un comte désargenté qui reçoit la prophétie d’une voyante : lors de la grande réception qu’il donnera prochainement, il tuera un de ses invités. Sa fille cadette, Sérieuse, lui demande d’être sa victime.

Vous avez un maximum de ♣ :
Vous devriez lire D’après une histoire vraie, de Delphine de Vigan chez JC Lattès.
Après le succès de son ancien roman, l’écrivain rencontre L. Une jeune femme qui va devenir sa meilleure amie, s’immiscer dans sa vie personnelle et littéraire. Pour le meilleur et pour le pire.

Vous avez un maximum de ♥:
Vous devriez lire La petite barbare, d’Astrid Manfredi chez Belfond.
Une jeune fille née au mauvais endroit tente de s’évader de son quotidien en suivant un ami dans ses déambulations sur les Champs Elysées. Elle séduit la victime, pendant que son comparse les dépouille. Jusqu’au jour où elle assiste au meurtre barbare d’un de ces hommes. En prison, elle va tenter de s’accrocher à la seule belle chose qui la touche : la littérature.

Vous avez un maximum de ♦:
Vous devriez lire Profession du père de Sorj Chalendon chez Grasset.
Le récit très personnel d’un enfant des années 60 jusqu’à aujourd’hui. Un enfant dont le père fantasque aurait été champion de judo, parachutiste, footballeur, espion, et même conseillé particulier du général de Gaulle. Il lui confie plusieurs missions dangereuses comme l’assassinat de De Gaulle. L’histoire serait drôle si la violence n’égalait pas l’imagination de ce père insaisissable.

Vous avez un maximum de ♠ :
Vous devriez lire La septième fonction du langage de Laurent Binet chez Grasset.
En 1980, Roland Barthes, star mondiale de la sémiologie, se fait mortellement renverser par une camionnette après un déjeuner avec François Mitterrand. Mais il ne s’agirait pas d’un accident. Roland Barthes aurait pris connaissance de la 7ème fonction du langage, celle qui fait de son détenteur un orateur aux pouvoirs illimités sur ceux qui l’écoutent. Reste à savoir qui a commandité le crime.