Déclaré coupable


JNo Cau

Rédacteur et chef de la rubrique Cultures

STALKER L'AUTEUR

jnocau (at) gmail.com

Jean-Noël Caussil, journaliste spécialisé en économie dans le civil, voulant ici partager d’autres centres d’intérêts, disons plus culturels.
 

ton nom: JNo Cau
ton âge: 23 ans. A plus ou moins 10 ans près. Bon, ok, 11 ans.
ta profession: Je suis devenu Journaliste pour être écrivain. Je suis resté Journaliste. Jusqu’au prochain plan social.
les circonstances mystérieuses entourant ta naissance: Mon père était charpentier, ma mère du signe de la Vierge (née un 28 Aout). Je me suis très vite considéré comme un être divin. A priori à tord.
les circonstances mystérieuses entourant ton décès: Comment ça mon décès?! Personne ne m’a prévenu, c’est quoi ce bordel?
à l’école tu étais? Au fond, près du radiateur. Et de la fenêtre aussi, quand c’était possible.
à quoi te destinais-tu quand tu avais 7 ans? A sauver le monde. J’ai, depuis, révisé mes ambitions à la baisse. Si je me sauve moi-même, ce sera déjà pas mal.
pourquoi devrait-on coucher avec toi? Pour l’alcool. Non, pardon, à cause de l’alcool.
pourquoi devrait-on t’élire président du monde: Pour que ma maman soit fière… Enfin.
si tu étais président du monde: Ma maman serait fière.
le pire truc que tu aies fait: Ma maman serait moins fière. Rholala, oui, moins fière, oui.
ta couleur préférée: La même que toi (je suis un gars hyper-accommodant).
ta personne préférée: Bon ben, vingt minute que je cherches. A priori j’aime personne, donc…
ce que tu préfère manger: De l’huile.
ce que tu voudrais devenir: Humphrey Bogart, mais c’est assez mal parti…
ton geste beauté: Le même que toi, petit coquin.
si tu étais une princesse Disney: La seule princesse pleinement légitime à mes yeux, c’est Sarah. Oui, oui, princesse Sarah. Cette pauvresse dont le père meurt en Inde. Sinon, Zia, de Estéban. Zia, Tao les Cités d’Or.


Ses Méfaits

(par ordre antéchronologique)

bang gang

Une petite IST et ça repart…

Bang Gang nous livre, sans talent ni imagination, une petite vue sur la sexualité débridée de certains adolescents. Cela a beau être tiré de faits réels, on n’y croit pas une seule seconde. Pas loin d’être un naufrage.

mia-madre-poster

Mia madre, au nom de la mère

Quoi de plus douloureux que la mort de sa mère ? C’est toute son enfance qui s’en va, évidemment. Mia Madre, dans un film à la fois tendre et d’une grande émotion, rend hommage à toutes les mères. Une splendeur.

sterman

Ludo Sterman, un auteur de polars sur le sport à suivre

De la bonne vieille – et brillante – uchronie sportive pour Dernier shoot pour l’enfer. Un polar riche et éclatant pour Bombe X, dans le milieu vérolé du cyclisme. C’est en cherchant des romans sur le dopage dans le sport que l’on a découvert les livres de Ludo Sterman. Et comme on a adoré, on vous le fait partager. Achetez, et lisez-en tous.

picasso.mania-affiche-grand-palais-modernists

Picasso et ses pique-assiette au Grand Palais

Le Grand Palais ouvre grand ses portes à Picasso et ses pique-assiette. A ses pique-assiette surtout… C’est Libé qui, rendons sur Pablo ce qui appartient à César, est à l’origine de ce trait d’esprit. Lequel, plus qu’une tournure stylistique, tient malheureusement de parfait résumé de ce Picasso.mania. Un expo pour rien. Largement survendue. Car enfin, […]