Tous les articles dans Histoire

Le récit d'Alessandro Barbero se lit comme un roman. Passionnant !!

Waterloo, à bas la morne plaine (2/2)

Azincourt, Marignan, Waterloo… Deux branlées monumentales pour une victoire. Les années en « 15 » sont propices aux grandes batailles. De celles qui font date. Après Azincourt et Marignan, plongeons-nous sur le champ de bataille de Waterloo, un certain 18 juin 1815. On vous le fait en deux fois 2/2

Le récit d'Alessandro Barbero se lit comme un roman. Passionnant !!

Waterloo, à bas la morne plaine (1/2)

Azincourt, Marignan, Waterloo… Deux branlées monumentales pour une victoire. Les années en « 15 » sont propices aux grandes batailles. De celles qui font date. Après Azincourt et Marignan, plongeons-nous sur le champ de bataille de Waterloo, un certain 18 juin 1815. On vous le fait en deux fois 1/2

Giorgio-Perlasca-670x274

Giorgio Perlasca : l’autre Schindler

En 1944, face à la banalité du mal qu’incarne Adolf Eichmann, minable fonctionnaire de l’holocauste, Giorgio Perlasca a tenu bon, avec un courage, une astuce et une audace exceptionnels. Comme lui, ils sont des milliers à avoir risqué leur vie pour défendre les victimes des nazis. Le bien serait-il, lui aussi, une chose banale ?

Francois

Marignan, pour oublier Pavie

Azincourt, Marignan, Waterloo… Deux branlées monumentales pour une victoire. Les années en « 15 » sont visiblement propices aux grandes batailles. De celles qui font date dans l’histoire. On continue, après Azincourt en 1415, par Marignan, les 13 et 14 septembre 1515 (2/3).

Terre-d-Espagne-Joris-Ivens-Ernest-Hemingway-3

Le courage de la vérité. Bernanos et Simone Weil

La pensée semble aujourd’hui être réduite au rang d’instrument au service d’intérêts, rejoignant ainsi le champ politicien de la lutte entre personnes pour mieux être vidée de tout contenu substantiel. A la mauvaise foi, s’ajoute la diffamation,, au sectarisme, l’inquisition. Dans ces circonstances, la lâcheté laisse peu de place à l’honnêteté intellectuelle, qui suppose de […]