Tous les articles dans Politique

podemos-apachemag

Podemos, qu’est-ce que la révolte?

Qu’est-ce que Podemos ? Un parti de révoltés. Pourquoi ? Parce que c’est un parti qui dit non. Qué no, qué no, qué no nos representan, scandaient les indignés en 2011. Mais s’il refuse, il ne renonce pas : c’est aussi un parti qui dit oui, dès son premier mouvement. Sí se puede, sí se puede est un autre slogan des manifestations.

kobané

L’épopée de Rojava

Aux confins du Moyen-Orient, une contrée lutte encore et toujours contre l’envahisseur, et a entamé une révolution sociale dont l’expérience est d’autant plus importante que le silence des médias à son encontre est assourdissant. C’est au cœur de la guerre civile syrienne que le territoire autogéré de Rojava est né, constitué de trois cantons autonomes […]

public-eye-logo

Voter pour des connards ? Enfin un vote utile

Le Public Eye, qui est une manifestation critique au Forum économique mondial depuis 2000, entend rendre public et dénoncer les entreprises multinationales qui dérogent aux règles élémentaires de la responsabilité sociale des entreprises (RSE). Pour marquer le coup, ils décernent tous les ans un Hall of Shame (Temple de la Honte) associé au Public Eye […]

josef-stalin-gif-shop

Manipulations à la cool

Le spectre de la propagande demeure synonyme de totalitarisme. Les démocraties occidentales en ont pourtant aussi usé, mais désormais l’art de gouverner demande une utilisation plus subtile de la persuasion. Les experts en psychologie sociale sont les nouveaux spin doctors : avec eux la manipulation a de beaux jours devant elle, mais aussi grâce à eux il devient possible de la déjouer.

niaisoupolitiquement

Niais ou réac ? Dialectique du politiquement correct et du politiquement incorrect

La démocratie contemporaine, dont la substance se réduit à la gestion statistique des hommes et des choses en vue du libre développement du marché, tient désormais lieu de fin de l’histoire. Sur fond de cette toile aseptisée gronde néanmoins une nouvelle guerre, symptomatique de cette condition post-politique, qui oppose deux camps irréductibles : celui du politiquement correct et celui du politiquement incorrect.